14 juin 2017

Coussins sensoriels - Montessori#1

Et voilà que je me replonge ( la 1ère fois c'était il y a 32 ans durant mes études d'ergothérapie) dans la pédagogie de Maria Montessori ou comment préparer un atelier de couture pour maman débutante qui rêve de faire de jolies choses, pédagogiques, solides pour sa puce chérie. 
C'est le grand retour dans les librairies et magasins des jouets inspirés par les travaux et surtout l'expérience de cette pédagogue italienne du siècle passé. En résumé, on propose à l'enfant un matériel ludique et éducatif qui se base sur le concret (matériel sensoriel) et la manipulation en mode "autonomie". 


Leçon du jour : Les coussins sensoriels 




J'ai donc fouillé dans mes trésors, coupons et chutes de tissus pour rassembler de quoi réaliser ces petits coussins sensoriels. Et c'est là que je remercie maman qui vide ses armoires et m'apporte des petits coupons de toutes sortes ( hé oui, il y a des jours où il ne faut pas trop désencombrer !).  





Ces petits coussins permettent de développer le toucher (sens tactile) et les capacités de préhension des plus petits (sens haptique). En les manipulant, l'enfant pourra prendre conscience de leur matière, les prendre, les passer d'une main à l'autre, les lâcher, les mettre dans un contenant, les jeter, les attraper, ... Mais ce n'est pas tout, plus tard, l'enfant pourra les associer par paire, retrouver l'identique caché dans le pochon, les aligner, les compter, les décrire, ... Bref de nombreuses possibilités et d'heures de jeu en perspective. Au-delà des aptitudes sensorielles et motrices, ces coussins stimulent aussi les fonctions cognitives et instrumentales telles que le langage, la planification, la structuration spatiale, ... ( Bon Cathy, arrête ! C'est ni le lieu , ni le moment de  donner un cours d'analyse d'activités ou de neuropsychologie 😂). 

Passons aux choses sérieuses ...

Pour les confectionner, j'ai coupé 8 paires de rectangles de 12cm/10cm que j'ai assemblés à la surjetteuse. On retrouve deux paires en coton (une unie et une imprimée), une paire en minkee, une paire en éponge, une paire en tissu enduit, une paire en jersey rayé, une paire en satin et une paire en tissu nid d'abeille. Je les ai bourrés avec de la ouate de bourrage (celle utilisée pour les doudous). Ensuite, j'ai fermé chaque coussin par une dernière piqure. 


Sélection des 8 paires de rectangles

Piqure à la surjetteuse sur les 3 côtés

Rembourrage

Fermeture préparation
Piqure finale à la MAC

Ensuite pour les ranger, j'ai cousu un sac pochon réversible (tel que celui que j'ai imaginé pour les minis personnages au crochet). Il mesure 34cm/23cm. 

Bon, et puis comme j'aime que tout soit assorti, j'ai fait une sélection dans mes coupons afin que l'ensemble reste dans la même gamme de couleurs ( ça c'est pour mon petit côté perfectionniste !). 






Le sac pochon se ferme par un double cordon. Une fois fermés, les cordons forment des petites poignées. 


 Et puis le petit détail qui tue, la petite étiquette illustrée par Marion, le nouveau logo "Les Petites Valises".



Un peu de nostalgie ...

Tout cela me rappelle le matériel fabriqué en ergothérapie pour les enfants que j'ai accompagnés pendant plusieurs années dans l'enseignement spécialisé. J'avais une boîte avec plusieurs paires de coussins et je me rappelle que c'est un matériel que j'ai utilisé quasi tous les jours.

Saviez-vous que Maria Montessori était médecin avant de s'intéresser de près aux enfants défavorisés ou ayant des besoins spécifiques ? C'est pour cela que cette matière nous a été enseignée pendant nos études afin de nous aider à concevoir du matériel d'intervention et d'apprentissage spécifique et stimulant. Mais déjà l'auteure avait généralisé l'usage de ses recherches aux enfants dits "normaux". 

A très vite, pour de nouvelles aventures créatives ! 

Cathy 













Aucun commentaire:

Publier un commentaire